Petite histoire de la résidence au CRR de Paris

Fin juin 2016, les premières notes de l’Orchestre des Jeunes d’Île-de-France ont retenti dans l’auditorium du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Paris. Première répétition. Trois jours plus tard, l’OJIF est inauguré dans la même salle, le 2 juillet, lors d’un concert mémorable qui a réuni plus de 100 musiciens sur scène (pour jouer Titan, la première symphonie de Mahler) et plus de 350 personnes dans le public (… si l’on ne compte que ceux qui ont pu rentrer).

Quelques mois après, fort du soutien enthousiaste de Xavier Delette, directeur du CRR, le collectif réunit à nouveau ses musiciens dans les murs du CRR et sur la scène de l’Auditorium Marcel-Landowski. Mozart vs. Jolivet en février, puis Chambre(s) en avril : à chaque fois, c’est dans les murs du CRR de Paris qu’ils répètent et donner un concert.

Marcel LandowskiGrande figure de la musique et de la culture, Marcel Landowski a également donné son nom au deuxième établissement qui accueille la prochaine série : le CRR de Boulogne-Billancourt. Sur la scène de son superbe auditorium, et grâce à la détermination de Marie-Pierre Mantz et de Pierre Evreux, l’OJIF fera sa générale et donnera son premier concert, le 13 avril à 20h30. A travers ces deux institutions qui marqueront le programme Chambre(s), l’OJIF s’inscrit – outre dans le discret hommage éponyme – dans un partenariat passionnant avec les deux CRR de Paris et de Boulogne-Billancourt, et avec l’institution qui les lie : le Pôle supérieur Paris-Boulogne-Billancourt.

Pour le (très) jeune acteur culturel que nous sommes, le soutien de telles structures est fondamental. Les musiciens qui participent à l’aventure de l’OJIF, soit au sein du collectif, soit sur scène, sont issus pour beaucoup de ces établissements. Le public de l’OJIF est avant tout ceux qui s’intéressent, de près ou de loin, et quels qu’ils soient, à l’avenir des jeunes instrumentistes : jouer sur les très belles scènes des meilleurs établissements franciliens, c’est célébrer l’union entre pédagogie et profession.

OJIF David Molard CRR de Paris