Vous avez dit « musique de chambre » ?

Alors que le collectif vient de se lancer dans l’aventure de la musique ancienne à travers le Collegium, nouvelle branche de la structure, la saison « moderne » continue son cours ambitieux avec une deuxième série : « Chambre(s) », qui parcourt les différents aspects de la musique de chambre, de la formation traditionnelle sans chef (Octuor de Mendelssohn) à l’orchestre de 40 musiciens (Sinfonietta de Poulenc).

OJIF David Molard

Après la série « Mozart vs. Jolivet » qui confrontait les dernières œuvres de Mozart à la musique trop peu jouée d’André Jolivet (1905-1974), notre jeune directeur musical David Molard se lance à nouveau dans une exploration originale du répertoire avec des œuvres peu fréquentes dans les programmations : la deuxième symphonie de chambre de Schönberg, qui témoigne de son éloignement du dodécaphonisme à l’aube de la Seconde guerre mondiale, et la Sinfonietta de Poulenc, brillant opus néo-classique qui rend hommage avec ingéniosité aux symphonies des Lumières…

Le concert casse également les codes de l’orchestre en s’affranchissant de chef d’orchestre le temps de l’Octuor de Mendelssohn, partition majeure du répertoire romantique et chef-d’œuvre de la musique de chambre. L’octuor sera « leadé » par Fabien Boudot, premier violon solo historique de l’OJIF, violoniste de l’Orchestre de Paris, qui a réuni autour de lui une équipe à l’image de l’OJIF : des jeunes musiciens du CNSMDP et des Pôles supérieurs, autour de quelques encadrants déjà titulaires des plus grandes phalanges.

Rendez-vous les 13 et 14 avril, au CRR de Boulogne-Billancourt et au CRR de Paris !