Nuits dévotes et nuits de fête… Monteverdi a 450 ans !

Claudio_Monteverdi_4

A l’occasion de son concert inaugural, le Collegium de l’OJIF célèbre le 450e anniversaire de Claudio Monteverdi en le faisant dialoguer avec Corelli, Lully et Francœur.

Nuits dévotes et nuits de fête, musique vocale et musique instrumentale, musique sublime et musique de danse… Christophe Dilys, qui prend la direction du Collegium, a voulu parcourir les styles, les pays, les époques, dans un épanouissant dialogue entre instruments et voix.

Ils balaient ensemble les siècles de ce qu’on appelle musique baroque : la fameuse charnière de 1600, qui lance les temps modernes de la musique sous l’impulsion de Claudio Monteverdi (1567-1643), le Grand siècle de Jean-Baptiste Lully (1632-1687), les premières évolutions classiques du XVIIIe sous Arcangelo Corelli (1653-1713), et l’éclosion des Lumières dans la France de François Francœur (1698-1787).

25 musiciens et 15 chanteurs se réunissent ainsi pour les Vêpres de Monteverdi, partition majeure du compositeur crémonais, placée au cœur de cette inauguration-anniversaire ; au fil du programme, ils se séparent, se retrouvent, en différentes formations, pour parcourir le Concerto de la nuit de Noël de Corelli, la célèbre suite d’Atys et les rares symphonies de Francœur, cousines de celles que Delalande offrit à Louis XIV pour ses célèbres soupers…

Programme :

Monteverdi : madrigal Hor che’l ciel e la terra

Monteverdi : extraits des Vespro della Beata Vergine

Corelli : Concerto fatto per la Notte di Natale

Francœur : Symphonies pour le festin royal du comte d’Artois

Lully : suite d’Atys